Chronique publiée sur le BLOG QUANSYLIT – Le vieux pressoir

Mylène, se retrouve seule après le départ de Julien, son époux et la prise d’indépendance de sa fille. Elle décide donc de partir à la recherche de qui était réellement son époux afin de découvrir les éléments qui ont fait que sa famille a explosé.

Julien, cadre dans une importante entreprise de décoration quitte son poste à Paris pour la province. Il travaillera alors essentiellement pour Charles, un marchand de biens, homme particulier et qui ne semble pas franc du collier et qui lui fera quelques remarques à plusieurs sens. En parallèle, il est un fan inconditionnel de Pierre Loti dont il suit la trace jusqu’en Turquie.

Cette histoire, qui va nous offrir de belles balades en Turquie, tente de nous expliquer l’étrange relation entre ce professionnel de la décoration et le marchand de biens, vigneron à ses heures et dont le dénouement est surprenant.

Malgré une couverture peu attrayante ni engageante, on est séduit par la qualité de l’écriture et la richesse du vocabulaire qui donne un très beau relief à cette histoire. Ce roman mérite d’être découvert.

Un grand merci à l’auteur pour me l’avoir proposé en lecture.

Lien : Le vieux pressoir Alain Arnaud – quandsylit.over-blog.com (over-blog.com)

M